Menu Fermer

Situation au Burkina Faso

Cette année au Burkina Faso nos actions se sont concentrées sur l’aide aux familles et à la scolarité des enfants. Nous avons pu accompagner le groupe de 24 enfants que nous suivons depuis maintenant 3 ans à l'identique. Deux filles ont abandonné cette année mais tous les autres sauf Adiatoula la plus jeune sont maintenant scolarisés. Le principe de l'orientation en filière professionnelle (mécanique et couture) porte ses fruits, avec leurs diplômes les enfants pourront s'installer dès l'année prochaine.

Malheureusement la situation au Nord du Burkina Faso où est située notre action a été de plus en plus difficile cette année, voilà ce qu'écrivait Colette déjà début Décembre :

« Bonsoir à toutes,
Ici au Burkina, le ciel nous tombe sur la tête : nous sommes de plus en plus encerclés à Nouna ville. Nous sommes moins traumatisés car pour l’instant dans nos zones les terroristes n’attaquent que ceux qui désobéissent. Toutes les écoles autour de Nouna sont fermées.
Hier ils ont enlevé un enseignant dans sa classe mais nous pensons qu’ils vont le libérer bientôt.
En plus du terrorisme c’est la grosse famine générale car non seulement la saison pluvieuse n’a pas été généreuse mais aussi que le paysan n’avait pas accès à son champ.
Est-ce la fin du monde bientôt ? En tout cas sachez que nous nous portons bien, j’ai 2 filleuls avec moi et je travaille pour qu’ils réussissent.
Aussi j’ai toujours la liberté de suivre les autres enfants.
»

Jusqu'ici il était malgré tout  plus ou moins rassurant que les filles puissent continuer leur scolarité malgré le terrorisme et que les enfants habitants plus au Nord aient pu rejoindre Nouna pour continuer leurs études dans des classes cependant surchargées de plus de 100 élèves.
Avec le coup d'Etat, les écoles sont cependant fermées à nouveau et les connections internet et téléphoniques ont été suspendues dans le Nord après des attentats terroristes.

Colette notre correspondante nous donnera des nouvelles dès qu'elle pourra se déplacer, mais pour l'instant je n'en ai pas depuis plusieurs jours.

Merci encore pour votre ténacité et votre implication auprès des enfants.

Anne Aiguillon

27/10/2021

France InterCarnet de Campagne (Philippe Bertrand)