Menu Fermer

Parrainer un orphelinat

Par Eliane Carrière,
Présidente de l’association.

Terre des Enfants gère des centaines de parrainages d’enfants à Madagascar, à Haïti, au Burkina Faso, en Roumanie, en Inde depuis 25 ans. Ce système s’adresse à des particuliers qui désirent par un envoi régulier et modique (25 euros par mois) améliorer grandement le quotidien (scolarité, accès aux médicaments, meilleure alimentation…) d’enfants et de leurs familles.

Le parrainage collectif que nous vous proposons s’adresse à des entreprises ou collectivités qui veulent par des versements réguliers ou ponctuels, participer à l’entretien et à l’amélioration d’un orphelinat pour lequel Terre des Enfants intervient en tant que gestionnaire direct ou en aide ponctuelle.


Nous sommes intervenant principal auprès de la Maison Antoine à Madagascar, qui accueille de tout jeunes bébés comme des enfants plus âgés. Selon leur âge et leur statut, certains enfants seront parrainés, d’autres seront proposés à l’adoption, mais en attendant que les documents nécessaires à cette adoption soient recueillis (cela peut prendre parfois de très longs mois) le centre doit nourrir, soigner, scolariser ces petits, et assurer tous les frais de personnels (14 personnes) et d’entretien. Nous intervenons également en soutien auprès d’autres orphelinats au Burkina Faso.

En fonction des besoins et des événements dans chaque pays, nous répartissons les fonds perçus au mieux des intérêts des enfants. Votre participation permettrait d’assurer une meilleure qualité de vie pour les enfants et les personnels de ces centres et nous nous engageons à vous fournir régulièrement un compte rendu des actions engagées avec les fonds collectés.

L’article 238 bis du code général des impôts permet une réduction d’impôts à hauteur de 60% des versements dans la limite de 5/1000 du chiffre d’affaires. Nous sommes habilités à établir des reçus fiscaux à cet effet.
Vous trouverez à la suire nos coordonnées ainsi que les modalités pratiques de versement des sommes données à l’association.
Au nom des enfants malgaches ou burkinabé, des personnels des orphelinats et de tous les membres bénévoles de l’association, je vous remercie du fond du cœur.

A la fin des années 70, nous sommes interpellés par la monstrueuse misère qui, à Madagascar, décime les enfants. La mortalité infantile y est l’une des plus forte du monde. Partout, dans les villes comme au cœur de la brousse, errent des centaines d’enfants misérables, affamés, loqueteux, et trop souvent abandonnés. Pour tenter d’en sauver quelques-uns, nous instaurons une forme de ‘’ parrainages’’ (600 enfants parrainés à ce jour) et créons ou soutenons des Foyers d’accueil (8 en tout).

A toute souffrance doit exister un allégement : l’enfant malade ou blessé, on le soigne…l’affamé, on le nourrit…l’orphelin ou le laissé-pour-compte, on l’accueille et on l’aime…

Morceau de pain, kilo de riz, potée d’eau fraîche, sourire, tel est le paradis perdu des enfants abandonnés. Un peuple fantôme, sans espoir et sans plaintes, qui a quitté l’état d’enfance…

Pour abriter les enfants sans famille, nous achetons à Tamatave, une grande maison en bois, mais en Février 1994, elle est détruite par l’énorme cyclone Géralda. Les enfants, sauvés de justesse, vont alors vivre de façon précaire dans un petit bâtiment annexe.

Il nous faudra 2 années de travail intense pour rassembler les fonds nécessaires à l’achat d’une nouvelle maison, et une année encore pour la rendre (grâce au travail des bénévoles de TDE) habitable et belle. En Août 1997, nous sommes très heureux de pouvoir installer enfin nos petits dans leur nouvelle maison.

Vivre, c’est manger tous les jours. Nous devons pourvoir à la nourriture de 30, parfois 40 enfants .Il faut aussi les soigner (nous salarions un médecin). Il faut scolariser les plus grands : nous prenons en charge tous les frais inhérents (écolage, cantine, matériel scolaire …).

…des enfants à aimer de tendresse, de pain, de riz, et de bon lait.

Pourquoi ces enfants là et pas les autres ? L’enfant est le dénominateur commun de tous les peuples de la terre, il les oblige à parler un langage universel : le langage du cœur.

Vivre,c’est aussi être quelqu’un pour quelqu’un…pour que les enfants soient entourés, protégés, stimulés, aimés, nous employons le personnel adéquat : directrice, gestionnaire, cuisinières, laveuses, nounous…

Aujourd’hui, d’autres orphelinats ont besoin de notre aide, à Madagascar, mais aussi au Burkina Faso, où nous intensifions notre action.

Vivre, pour un enfant sans famille, c’est tenter de trouver, avec les petits compagnons de solitude, un ersatz de vie de famille, un semblant de bonheur…le jeu est un moyen universel pour aborder aux rives de la joie. Nous apprenons aux enfants à jouer, à chanter, à danser, avec l’aide d’une monitrice. Nous leur envoyons des jeux, des livres, des cassettes, et tout ce qui peut éclairer d’un sourire le visage d’un enfant.

Pour la majorité du petit peuple des ‘sans droits’, sans secours et sans recours, c’est le néant. Pour Terre des Enfants, au contraire, c’est la santé, la paix, la joie, qui sont l’état normal, l’état d’enfance retrouvé.

Merci de votre aide.


PARRAINAGE COLLECTIF TERRE DES ENFANTS
AIDER UN ORPHELINAT

Nom ou raison sociale : ______________________________

Adresse : _____________________________________________________________

Téléphone (facultatif) : ______________email (facultatif) : ____________________

Bulletin à retourner à l’adresse suivante:
Terre des Enfants
110 rue de la Camargue
30920 Codognan
Tél. siège social : 04.66.35.25.51

– Paiement par chèque à envoyer libellé à l’ordre de Terre des Enfants.
ou
– Paiement par virement sur le compte de l’association :

  • Association Gardoise Terre des Enfants
  • Banque: BNP Paribas Nimes Carmes
  • Code banque: 30004 Code guichet: 01023 Numéro de compte: 00002223215 Clé RIB: 13
  • Numéro IBAN: FR76 3000 4010 2300 0022 2321 513
  • Code BIC: BNPAFRPPXXX

        Campagne de dons “Un enfant a besoin de vous”.

Pour en savoir plus et participer à cette action rendez-vous sur le site de notre partenaire HelloAsso

                  Joyeuses Fêtes de la part de Terre des Enfants