Menu Fermer

Les criquets sont entrés dans Tana

Les criquets envahissent le Sud de Mada, région de Menabe
Peu de changement dans la situation politique de Madagascar.

Une énième conférence de réconciliation d’une semaine se déroule mi-septembre en vue d’organiser d’éventuelles élections fin 2010 puis en Mai 2011 après la période cyclonique. Le scepticisme est général.

L’économie se ralentit toujours. Le tourisme est toujours loin d’avoir repris le niveau de 2008. L’insécurité inquiète le pays. Les citadins se lassent des discours et des manifestations qui ont tant agité les villes. La préoccupation générale est la gestion du quotidien. Loin de l’activité des partis souvent groupusculaires de la capitale, les paysans, (70 % de la population) se préoccupent surtout de l’arrivée d’une vague dévastatrice de criquets.
Des nuages de plusieurs km2 d’insectes affamés remontent du sud, où ils ont dévoré le peu de verdure qui pousse dans cette région sèche où sévit la famine depuis des années. «Même les criquets meurent de faim à Mada, disent les paysans !». Le ministre de l’agriculture signale dans les régions ravagées la recrudescence des cas d’abandon ou de ventes d’enfants par des parents désespérés. Ce qui inquiète les autorités, c’est que les criquets sont aux portes du lac Itasy, à 120 kms à l’Ouest de Tananarive. Ce qui fait dire à certains que tant qu’on mourait en silence dans la brousse du sud, loin de la capitale, ce n’était pas un problème, mais ça le devient quand ces ravageurs affamés s’invitent dans les régions plus riches du centre, voire en ville.

Le Covid-19 n’a pas de frontières et rajoute la maladie là où la misère et l’oubli font déjà des ravages.

« Terre des Enfants » poursuit et poursuivra la sauvegarde des enfants auxquels nous venons en aide.

Nous comptons aussi sur l’aide de chacun d’entre vous pour avoir les finances nécessaires pour soutenir notre effort, maintenant que nos manifestations ont été annulées, maintenant que certains donateurs ont d’autres priorités à gérer.

Nous avons besoin de vous et nous espérons que vous puissiez répondre présent par un don, aussi modeste soit-il. Chaque geste protège un enfant et apporte à chacun une grande fierté.

FAIRE UN DON EN LIGNE