Menu Fermer

L’école Antoine est sauvée grâce à vous

De la part de Floréal GRACIA

Référent pour l’Ecole Antoine à Tamatave (Madagascar).

A tous les donateurs de la campagne de soutien à la cantine de l’Ecole Antoine.

 

Chers amis,

Au nom de “Terre des Enfants“, mais surtout au nom de quelques 240 enfants et leurs enseignants, je vous adresse nos remerciements les plus chaleureux.

En effet, vous avez répondu massivement à l’appel que nous avons lancé il y a un mois pour venir en aide à la cantine de l’Ecole. Il s’agissait de permettre de nourrir décemment les enfants, tout en maintenant des tarifs d’inscriptions et d’écolages mensuels les plus bas possibles.

Suite à l’épidémie de COVID 19, la maladie et le confinement qui frappent Madagascar ont déstabilisé l’économie, toujours fragile. De nombreuses familles ont perdu toute ressource et se sont trouvées dans l’impossibilité d’inscrire leurs enfants à l’école. Car notre ambition est de permettre à un maximum d’enfants de ne pas se retrouver à la rue. Aussi, nous avons baissé fortement les tarifs, fait crédit, nous avons « échelonné des paiements ». Beaucoup d’enfants qui avaient décroché au dernier trimestre sont revenus. Mais les difficultés d’approvisionnements de Tamatave ont fait flamber les prix. Ainsi, avec les recettes actuelles de l’école, les enfants se trouvaient condamnés à manger du riz… et du riz, de médiocre qualité.

Maintenant, on pourra revenir à 5 repas, simples, mais équilibrés. Cela rajoutera au riz-sauce traditionnel des légumes, des fruits, de la viande ou du poisson, ne serait-ce qu’en petite quantité.

Par ailleurs, la collecte par tickets, chèques et des paiements en ligne (6 525 €) sur notre site internet a permis de rassembler 9 736 € à ce jour.

C’est plus que ce que nous espérions, bien que n’ayant jamais douté de votre grand cœur. Cela permettra d’aider la cantine non seulement cette année, mais aussi l’année prochaine.

Nous sommes conscients de l’effort que cela constitue pour certains, dans une période de difficultés générales et de doutes sur l’avenir. Aussi, nous espérons que ce geste vous a permis de concrétiser l’espérance que nous avons dans l’avenir des enfants dont nous nous occupons.

Merci encore à toutes et tous.

« Il reste toujours une bonne odeur sur les mains de celui qui offre des fleurs. »