Menu Fermer

La mission d’une auxiliaire puéricultrice bénévole

Mission à la Maison Antoine du 20 juillet au 10 août 2011.

Pour un premier voyage à caractère humanitaire, ma destination bien que déjà pensée a été orientée selon les besoins de l’association. Après de longues heures de voyage de Marseille à Tamatave, Mme Odette et Mme Lydia m’ont accueillie et fait visiter les locaux de l’ONG. Clarisse a été la troisième personne dont j’ai fait la connaissance, et nous ne nous sommes ensuite plus quittées.


Mon séjour à la Maison Antoine m’a permis de rencontrer les « nénènes », Béatrice, éducatrice, et certains des autres salariés de TDE, comme Edmine la cuisinière, Françoise la lingère, Sébastien, et tous les autres intervenants, comme le Dr Hari, Lydia l’assistante sociale, Célestine au service d’adoption, Renaud le dentiste, et d’autres encore.

J’ai donc pu participer au quotidien tout en observant les pratiques locales et en suggérant certains petits changements pour le bien-être des enfants. (Question hygiène et éveil des tous petits). Des liens se sont tissés et ont permis d’échanger, de recueillir les confidences, et d’avancer, de clarifier des malentendus, atténuer des querelles, mais également constater le travail des uns et des autres, sur place, ou en France, et revoir les besoins, les fonctions de chacun.

Malgré le manque de moyens, les malgaches, ou du moins les personnes que j’ai croisées gardent le sourire et font avec ce qu’ils ont, sans jamais demander. Grâce à « Terre des enfants », les enfants parrainés ont arrêté de survivre. A présent, ils vivent. En mangeant à leur faim, en étant tout simplement considérés comme des enfants, pas toujours insouciants !

Bien que seule physiquement au départ de ce voyage, je me suis lancée confiante et sereine dans cette merveilleuse aventure humaine et ai très vite été accompagnée, soutenue, et parfois même prise en charge. Tous ces moments sont inoubliables, et j’espère que très vite je pourrai repartir dans ce même cadre, aux côtés de « Terre des enfants ». Je remercie tous ceux qui m’ont fait confiance, ici, de mon lieu de travail où JP, parrain investi et avant tout, homme au grand cœur, m’a permis de rencontrer la grande dame, sans laquelle « Terre des enfants » ne serait ce qu’elle est, ainsi que les personnes, là-bas, à Tamatave grâce auxquelles mon voyage a été ce qu’il a été : Une aventure humaine merveilleuse.

Merci à Odette, dont le travail est colossal, à Lydia qui est sur tous les fronts pour les enfants de la maison Antoine et son personnel, à Clarisse qui m’ a accueillie, guidée et accompagnée, à Sandrine, dont le dynamisme et le grand cœur m’ont marquésà jamais, à Edmine, ses petits plats et sa bonne humeur, à Béatrice qui offre aux enfants de grands moments de bonheur et à tous les autres, nénènes, assistante sociale, médecins, et bien évidement, les enfants… leurs sourires et leur insouciance.
A bientôt pour participer à d’autres évènements, manifestations et rassemblements. Avant de pouvoir m’envoler à nouveau.

Adeline ALBERTINI, auxiliaire puéricultrice et bénévole.

Le Covid-19 n’a pas de frontières et rajoute la maladie là où la misère et l’oubli font déjà des ravages.

« Terre des Enfants » poursuit et poursuivra la sauvegarde des enfants auxquels nous venons en aide.

Nous comptons aussi sur l’aide de chacun d’entre vous pour avoir les finances nécessaires pour soutenir notre effort, maintenant que nos manifestations ont été annulées, maintenant que certains donateurs ont d’autres priorités à gérer.

Nous avons besoin de vous et nous espérons que vous puissiez répondre présent par un don, aussi modeste soit-il. Chaque geste protège un enfant et apporte à chacun une grande fierté.

FAIRE UN DON EN LIGNE