Menu Fermer

Discours inaugural d’Odette Rabamananjara

Discours pour l’inaiuguration de la « Maison de Pierre » et de « Femme à venir« .

Monsieur le Chef de Région Atsinanana et ses proches collaborateurs,
Monsieur le Directeur Régional Antsinanana de la Santé Publique ainsi que ses collaborateurs,
Monsieur le Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine de Toamasina,
Monsieur le Directeur Régional de l’Enseignement technique et de la Formation Professionnelle,

Mesdames et Messieurs les Responsables des centres œuvrant pour le bien-être des enfants,
Madame la Présidente d’honneur de l’Association « Terre des enfants » du Gard
Madame la Présidente de Orange Solidarité et Mécenat, représentant de la Fondation Orange France,
Madame et Monsieur, chers donateurs,
Madame la Présidente de « Terre des enfants » responsable de Madagascar et tous les membres de Terre Des Enfants France présents parmi nous aujourd’hui, et tous ceux qui n’ont pas pu venir, mais qui vibrent d’amour et d’émotion en pensée avec nous actuellement.
Mesdames et Messieurs honorables invités, bonjour.

Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter la bienvenue, c’est un réel plaisir pour nous tous de vous avoir parmi nous aujourd’hui . Merci de partager avec nous cette journée mémorable à marquer d’une pierre blanche, pour l’inauguration de la « Maison de Pierre« , de l’école « Femme à Venir« , et de notre dispensaire et ses dépendances. Cette belle réalisation est l’œuvre de tout un chacun de vous tous à qui nous adressons nos vifs remerciements.

La « Maison de Pierre » et l’ Ecole « Femme à Venir », reflètent une belle image de cette chaine de solidarité humaine qui vise le même but : LE DROIT DE VIVRE DIGNEMENT SA VIE DANS LA JOIE ET DANS LA CONVIVIALITE, AYANT CHACUN SA PART DE SOLEIL, BIEN INTEGRE DANS LA SOCIETE. SURTOUT POUR LES ENFANTS.

Notre vœu le plus cher, est que cette « Maison de Pierre », ainsi que les différentes structures qui s’y rattachent , soient bénéfiques pour tous ceux qui les fréquentent , et que leur passage en ces lieux soit un bon souvenir marquant pour leur vie future.

Permettez-moi de tracer en quelques lignes les débuts de notre collaboration avec l’association « Terre des enfants ». Après le passage du cyclone « Honorine » en Juin 1986, la ville de Tamatave était dévastée à 90%. Plusieurs organisations non gouvernementales, dont Terre Des Enfants du Gard, sont venues constater les dégâts laissés par le Cyclone « Honorine ». Madame Eliane et son regretté époux Paul Carrière ont été dirigés vers l’orphelinats Olombaovao, par le Juge des Enfants du moment. Là, ils étaient bouleversés par la pauvreté des enfants, le toit du centre emporté par le cyclone.

A partir de là, Terre Des Enfants a décidé d’apporter de l’aide par l’apport de vivres et de matériels à l’orphelinat, par le biais des conteneurs chaque année . L’année d’après, une proposition du Conseil d’ Administration du Gard nous demandait d’intégrer la structure sous l’égide de Terre Des Enfants, tout en demandant la démission du Conseil d’ Administration de chaque centre et « Terre des enfants » prendra en charge le fonctionnement . Cette proposition a été acceptée tout de suite. La structuration s’est développée petit à petit jusqu’à l’aboutissement de la création de l’ONG « Terre des enfants » avec l’accord de siège signé auprès du Ministère des Affaires Etrangères en Novembre 1995.

Au début, la gestion se faisait à l’école Saint Joseph, rue du Commerce, et nous nous déplaçons là-bas pour distribuer les parrainages. A la mort du Frère Philibert, trésorier, le bureau provisoire est transféré au 14 boulevard Augagneur, domicile de la représentante actuelle. En l996, après le décès de mon mari, nous étions obligés d’emménager au 22, rue Manangareza jusqu’au jour où la « Maison de Pierre » a été construite.
Notre emménagement a eu lieu en décembre 2011. Nous sommes fiers de travailler dans des locaux accueillants et fonctionnels et nous ne manquons pas de remercier nos frères et sœurs de cœur qui nous aident main dans la main pour sauver les enfants malagasy.
Actuellement , « Terre des enfants » a construit successivement le « Foyer Antoine » à Androranga, devenu par la suite l’Ecole Antoine.
Ensuite l’ orphelinat Olombaovao en 1989, (La Force et Gard) le local Morafeno par TDE Vaucluse, la Maison Antoine en 1998 (Gard), le bâtiment à étage à l’école Antoine en 2000 (Gard), le bâtiment à Tanamakoa (Vaucluse), et actuellement la « Maison de Pierre », sans compter les diverses réhabilitations dans chaque centre.

Avec le cœur plein d’émotions, nous vous adressons nos vifs remerciements, et que l’amitié qui s’est établi durant toutes ces années, perdure tant qu’un enfant sera exposé à sa peine, à son mal, à son abandon, nous serons tous là, pour le sauver.
Merci, merci et Bravo « Terre des enfants ».

Odette Rabamananjara, Responsable de l’ONG « Terre des enfants – Madagascar »

Le Covid-19 n’a pas de frontières et rajoute la maladie là où la misère et l’oubli font déjà des ravages.

« Terre des Enfants » poursuit et poursuivra la sauvegarde des enfants auxquels nous venons en aide.

Nous comptons aussi sur l’aide de chacun d’entre vous pour avoir les finances nécessaires pour soutenir notre effort, maintenant que nos manifestations ont été annulées, maintenant que certains donateurs ont d’autres priorités à gérer.

Nous avons besoin de vous et nous espérons que vous puissiez répondre présent par un don, aussi modeste soit-il. Chaque geste protège un enfant et apporte à chacun une grande fierté.

FAIRE UN DON EN LIGNE