Menu Fermer

Cyclone Ava : Tamatave détruit à 70%

Source : News Mada du 06/01/2018
Après avoir touché terre aux environs de 13 heures hier, dans la commune d’Ambalamanasy, district de Toamasina, le cyclone tropical intense Ava, accompagné de vent fort de 140 km/h alterné par des rafales atteignant 195 km/h, avec un œil de près de 30 km de diamètre, a perduré durant 5 heures de temps dans la ville portuaire. Le bilan officiel est attendu, mais déjà, ce cyclone a fait d’énormes dégâts et une première victime a été signalée.

« Terre des Enfants » : Nos centres ont subi d’importants dégâts

– La Maison Antoine durement touchée
→ Contactez-nous




Paysage de désolation à Toamasina après le passage d’Ava. Ce fut un vendredi maléfique. En fait, de source auprès de notre correspondante à Toamasina, la ville est au moins détruite à 70%. Durant des heures, la population de l’Atsinanana en particulier les Tamataviens ont vécu un véritable cauchemar.

Partout, des arbres déracinés et brisés jonchent les rues, des poteaux électriques sont tombés, privant plusieurs quartiers de courant. Les eaux, poussées par des vents violents, envahissent les bas quartiers comme Antanamborozano et Ankirihiry. L’ ampleur des dégâts est considérable car plusieurs bâtiments et autres habitations ont subi d’énormes dégâts. A titre d’illustration, une grande partie du temple FLM de Morarano est ravagée.

Bilan humain : une femme emportée par les crues en voulant traverser une rivière dans un quartier d’Ampasimbe-Onibe, n’a pas survécu. Aux environs de 16 heures, les sinistrés ont commencé à rejoindre le site d’accueil du gymnase Soavita. A l’heure où nous mettons sous presse, plus de 270 sinistrés ont été recensés. «Ce n’est qu’un constat de visu par rapport à la réalité », a souligné notre correspondante.

26 districts de plus en alerte

Pour l’alerte rouge (danger imminent), la région Vatovavy Fitovinany vient de s’ajouter à Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra Mangoro. A part les 12 districts qui ont été en alerte jaune ce jeudi, 26 autres, dont une grande partie dans la province de Fianarantsoa, en particulier la région Atsimo Atsinanana, sont également concernés (Fandriana, Ambositra, Ambohimahasoa, Ivohibe et Iakora). Quant aux régions Androy et Anosy, elles sont en alerte verte.

Aux dernières nouvelles, «Ava» gagne en intensité avec un vent fort de 150 km/h, alterné par des rafales atteignant la vitesse de 205 km/h aux alentours de son œil, sur un rayon de 37 km. A 18 heures, ce cyclone tournait encore en rond dans le district de Toamasina. Dans sa trajectoire, il est prévu se déplacer vers le sud-est, toujours le long de la côte Est, en traversant la partie sud d’Analamanga et la province de Fianarantsoa.

Une centaine de sinistrés à Tana

De source auprès de la Commune urbaine d’Antananarivo hier, les trois jours de pluies ont déjà fait une centaine de sinistrés dans la capitale. Ils sont déplacés dans les quartiers d’Ankorondrano Andranomahery, Tsaramasay et Ankazomanga Andraharo. La municipalité d’Antananarivo a dépêché des palettes sur ces lieux pour que ces sinistrés puissent dormir dans ces trois sites.

L’approvisionnement en électricité interrompu dans la partie Est

Suite au passage du cyclone Ava dans la partie Est de l’île, la Jirama a annoncé la coupure de l’électricité dans plusieurs zones, notamment à Foulpointe, Brickaville, Toamasina et Sainte Marie pour préserver le système de production. L’approvisionnement reprendra et se fera par étape, une fois que toutes les conditions seront remplies, peut-on lire dans l’annonce de la compagnie d’eau et d’électricité.

Sera R.

Le Covid-19 n’a pas de frontières et rajoute la maladie là où la misère et l’oubli font déjà des ravages.

« Terre des Enfants » poursuit et poursuivra la sauvegarde des enfants auxquels nous venons en aide.

Nous comptons aussi sur l’aide de chacun d’entre vous pour avoir les finances nécessaires pour soutenir notre effort, maintenant que nos manifestations ont été annulées, maintenant que certains donateurs ont d’autres priorités à gérer.

Nous avons besoin de vous et nous espérons que vous puissiez répondre présent par un don, aussi modeste soit-il. Chaque geste protège un enfant et apporte à chacun une grande fierté.

FAIRE UN DON EN LIGNE