Menu Fermer

Cyclone Ava : La Maison Antoine durement touchée

Source : Jeanine Sylla, directrice de l’ONG à Madagascar

L’oeil du cyclone est passé à Tamatave vendredi dans la matinée. Vent violent et pluie toute la journée. Personne ne pouvait circuler dans la rue à cause de la violence. C’est un cyclone anti-arbre et anti-toit, presque tous les arbres sont déracinés et les tôles envolées. Cette violence a duré toute la nuit.

« Maison Antoine » : J’ai appelé les pompiers, la gendarmerie, les polices secours. Personne ne répondait. Le commissariat central m’a donné le numéro des militaires qui ont demandé qu’on leur fasse un texto mais pas de réponse.

j’ai proposé à Bea de déplacer les enfants si il y a un peu d’accalmie à l’Hôtel de l’Est qui est à coté ou au lycée David Jones (Romy les a appelé et ils étaient prets à accueillir les enfants). Les enfants et les responsables d’enfants se sont réfugiés dans la salle d’étude (Nouvelle maison).

le matin je suis passée à 6 h : un désastre à La « Maison Antoine »: Toiture partie, gouttières parties, de l’eau partout etc .. J’ai fait nettoyer deux salles de classe de l’École Antoine par Mampionona pour déplacer les enfants de la « Maison Antoine ». J’ai fait nettoyer la cour de l’École Antoine par une équipe de 3 personnes. Tout est propre prêt à accueillir les enfants.

Me Jeannette préfère rester à La « Maison Antoine ». Sébastien fera les photos et il faudra décider assez rapidement de ce qu’il faut faire car 2 autres cyclones assez violents sont prévus par la météo. Vous m’excusez si j’ai pris la décision de faire la toiture sans demander votre avis et sans attendre le devis : La Maison Antoine est sans toit.

Ce matin je suis passée à La « Maison Antoine »: Les deux responsables d’enfant et les enfants sont dans la salle d’étude! Pas d’eau, pas d’électricité, les grands vont chercher de l’eau chez le voisin (pompe manuelle). La maison est inhabitable, de l’eau et des gravats partout.

Lire aussi : La Maison Antoine rénovée en 2016

« École Antoine » : L’arbre n’est pas tombée mais les branches sont par terre. Certaines fenêtres des salles de classe sont ouvertes par le vent. On a refermé avec Mampionanona. Je ne pense pas que l’école reprendra demain.

Foyer Olombaovao : Je n’ai pas pu y aller,il n’y a ni pousse-pousse ni tuc-tuc tellement il y a de l’eau (jusqu’à mi-mollet). J’essaierai d’y aller tout à l’heure. Je sais qu’Anita se débrouille très bien.

« Maison de Pierre« : Tout le personnel est mobilisé et a réparé les dégâts produits dans leur service: Des infiltrations d’eau et de l’eau partout. Vous aurez au fur et à mesure des nouvelles de chaque responsable de centre. Mercredi 10 janvier il y aura la première réunion de l’année des chefs de centre. On évaluera les dégâts et on fera une prévision pour minimiser les effets du prochain cyclone.

Le Covid-19 n’a pas de frontières et rajoute la maladie là où la misère et l’oubli font déjà des ravages.

« Terre des Enfants » poursuit et poursuivra la sauvegarde des enfants auxquels nous venons en aide.

Nous comptons aussi sur l’aide de chacun d’entre vous pour avoir les finances nécessaires pour soutenir notre effort, maintenant que nos manifestations ont été annulées, maintenant que certains donateurs ont d’autres priorités à gérer.

Nous avons besoin de vous et nous espérons que vous puissiez répondre présent par un don, aussi modeste soit-il. Chaque geste protège un enfant et apporte à chacun une grande fierté.

FAIRE UN DON EN LIGNE