Menu Fermer

Anny Duperey et Robert Leydet chantent pour “Terre des Enfants”

Article Catherine Mille publié dans le « Midi Libre » du 08/12/2022

 

 

Touchés pas l’engagement de cette association gardoise, l’actrice et le relieur gardois ont enregistré un disque de textes poétiques “Chansons vicinales”

Éliane Carrière se souvient de chaque enfant, de chaque prénom, chaque regard…. Pourtant en plus de 40 ans, la fondatrice de l’association gardoise Terre des enfants, en aura vu beaucoup… Des enfants malades, venus bénéficier d’opérations à Nîmes ou Montpellier grâce à des chirurgiens bénévoles. Des enfants des rues, des orphelins, des petits malmenés par la vie que l’association a accompagnés, soignés, éduqués pour leur donner un vrai avenir.

“On voulait qu’ils vivent, pas qu’ils survivent” souligne Eliane Carrière. Cette Gardoise s’était d’abord engagée avec l’association Terre des Hommes. “J’avais répondu à un appel : l’association recherchait des familles pour accueillir des enfants qui devaient être opérés”.

Elle a ensuite poursuivi son engagement au sein d’une nouvelle association Terre des enfants qu’elle a fondée.  “Je voulais une structure plus souple, moins pyramidale, avec des petits groupes autonomes pour porter des projets”. 

L’association a réussi au fil des ans à mobiliser de nombreux parrains et donateurs. Et les Gardois se mobilisent toujours lors des événements organisés au sein de l’un des groupes répartis sur le territoire pour récolter des fonds. Un investissement sans faille des bénévoles mais aussi des parrains avec un engagement sur du long terme puisqu’il s’agit d’accompagner des enfants jusqu’à leur autonomie. 

Infatigable doreur de 80 printemps

Un investissement récompensé par de belles réussites. “Comme Donata, que j’ai connue dans un orphelinat à 2 ans, maigre et couverte de poux… Elle est aujourd’hui juge pour enfants à Madagascar” raconte Eliane Carrière avec fierté et émotion.

Aujourd’hui, le docteur Georgette Draussin, ancienne responsable de l’unité antidouleur de l’hôpital Carémeau est la présidente de TDE. ” On a vécu une période compliquée avec le Covid. Il y a une dynamique à remettre en marche”. 

C’est pourquoi les responsables ont été particulièrement heureuses d’apprendre que leur association allait bénéficier d’une belle mise en lumière en cette fin 2022. Et ce grâce à l’initiative de Robert leydet, l’infatigable relieur doreur gardois de 80 printemps (et quelques…)  et à sa complice de longue date, l’actrice Anny Duperey.

“J’ai été très touché par cette association, j’ai eu envie de faire quelque chose pour eux. Il m’est venu l’idée de ce disque avec Anny” explique Robert Leydet. 

C’est ainsi qu’en moins d’un an, s’est concrétisé un CD avec une douzaine de textes de Robert Leydet, chantés par l’auteur et pour trois d’entre elles, interprétées avec beaucoup de conviction par Anny Duperey : J’ai rallumé le four à pain, Le chant des artisans et C’est un village qui revient.

Anny Duperey de passage à Nîmes

Des textes qui parlent de l’âpreté et de la beauté des Cévennes, de la ruralité, de l’exode rural, du Gard et de ceux qui l’ont fait.  Une chanson (chanson polluée) écrite il y a 50 ans est tristement d’actualité. 

Ce sont de vrais poèmes, de très beaux textes” souligne Georgette Draussin. “C’est un très beau cadeau pour l’association” abonde Eliane Carrière. 

Le CD ne sera pas vendu au profit de l’association mais sera adressé aux donateurs. Il a bénéficié du soutien du conseil départemental du Gard et a suscité l’éloge de l’ancienne ministre Geogina Dufoix. 

Les responsables de Terre des enfants n’ont pas encore pu rencontrer Anny Duperey pour la remercier. Ce devrait être chose faite en janvier puisque l’actrice sera de passage à Nîmes.  À noter que son livre Autour des arènes vient d’obtenir le prix Jules Renard.

Foyers, écoles, adoptions…

L’association, basée à Codognan, a quatre grands axes d’action à destination des enfants. Elle mène une action après de cinq établissements scolaires de Madagascar et en Roumanie ; elle gère er soutient des foyers à Madagascar et au Burkina Faso pour des enfants en grande difficulté, (orphelins, abandonnés…) où ils sont nourris, soignés et scolarisés. C’est également une association agréée pour l’adoption d’enfants orphelins et abandonnés à Madagascar et au Burkina Faso. 

Les financements sont assurés par des dons, cotisations, legs, subventions, le produit des manifestations organisées par les huit groupes gardois et bien sûr les parrainages.

Contact : www.terredesenfants.fr / contact@terredesenfants.fr / 04 66 35 25 51