Menu Fermer

Inde 2011 – Rapport d’activité

Décembre 2004, un effroyable tsunami dévastait l’Inde.

Souvenez vous … Dans un immense élan de générosité, vous avez été nombreux à participer à notre action de solidarité en nous manifestant toute votre confiance. Une action directe, immédiate et durable mise en place en relation avec les associations amies oeuvrant sur place : des constructions de huttes pour les sinistrés. Mireille et Jean Pierre, au sein de l’association « à l’abri de la mousson » poursuivent avec opiniâtreté et sans relâche leur mission. Voici le rapport de leurs activités en 2010 et les photos de leurs réalisations.


de Mireille et Jean-Pierre Libberecht, association « à l’abri de la mousson« 

Chers amies et amis,

Depuis 2004, vous recevez en juin le rapport détaillé de nos activités en Inde, effectuées grâce à votre générosité.
La construction de huttes représente toujours l’essentiel de notre travail en Inde. Pour la saison 2010/2011 nous avons fait construire 15 huttes et fait rénover 10 toitures. Nous avons décidé d’aller de plus en plus dans les campagnes du Tamil Nadu pour apporter notre aide aux familles.

Les villages à visiter étant de plus en plus éloignés, Jean Pierre a décidé d’abandonner le scooter au profit d’un taxi car les routes sont très mauvaises avec une circulation 100 % indienne, c’est-à-dire que le plus gros a toujours raison avec des règles de conduite inexistantes. Le nombre de voitures et motos augmente à une allure vertigineuse, il en résulte une pollution de plus en plus insoutenable, aucune norme n’est respectée!

Le coût d’un taxi est de 10 à 12 euros par trajet aller-retour avec 3 heures d’attente dans le village. Pour faire 30 km il faut une bonne heure si tout va bien.

Ainsi, nous avons pour la première fois visité un village ignoré des touristes : TN Palayam. C’est un village de Dalits (intouchables), situé à une trentaine de km de Pondichéry. Il compte environ 650 habitants. C’est un agréable village où les huttes sont en pisé (mélange de terre, paille et bouse de vache) avec toit de palmes ou paille de riz. Nous y avons effectué 10 constructions pour des femmes âgées, veuves. D’autres dossiers sont en attente pour la saison prochaine.

Nous avons reçu un accueil très chaleureux dans ce village : un homme a sorti le tambour, un autre a dansé, des noix de coco nous ont été offertes pour nous désaltérer. Cette eau de coco fraîche, très digeste est recommandée pour nos intestins fragiles ! Quelle adresse pour la couper en deux afin de récupérer la délicieuse chair blanche. Les fibres de noix de coco sont utilisées pour la fabrication de différents cordages très résistants. Ils servent pour la fixation des bambous lors de la construction des huttes et pour l’étanchéité à l’intérieur des barques de pêche.

A la seconde visite dans ce village, une surprise nous attend. Nous avions bien expliqué au chef de chantier, en paroles et en gestes « laissez les murs en pisé intacts et posez les piquets de granit à l’extérieur » : les angles de certaines constructions ont été détruits pour installer les piquets. Nous avions oublié qu’un indien dit souvent OUI à son interlocuteur pour lui faire plaisir, même s’il n’a pas compris. Nous avons donc exceptionnellement accepté de refaire les murs de ces constructions en briques, sinon tout s’écroulerait à la prochaine mousson. A la visite suivante avec le chef de chantier : agréable surprise, les villageoises avaient elles-mêmes restauré les murs en pisé!

Dans le cadre de nos actions d’aide directe aux familles, nous avons aidé la famille du jeune Gokul (5 ans) qui devait être opéré du cœur. L’opération a été effectuée bénévolement par un chirurgien de Madras qui opère gratuitement les enfants envoyés par une association de Pondichéry. Notre association a financé tous les frais annexes à cette opération : arrêt de travail du père, frais de transport, achat de nourriture, les repas n’étant pas fournis dans les hôpitaux indiens. Avant notre départ pour la France, nous avons appris que Gokul aura besoin d’une autre opération. Nous nous sommes engagés à prendre à nouveau en charge les frais annexes de cette deuxième intervention.
Nous allons également aider une veuve, Marie Singol, qui élève seule son enfant handicapé mental. Elle va apprendre la couture avec les religieuses de Mère Thérésa, et lorsque nous retournerons en Inde à la fin de l’année, nous lui achèterons une machine à coudre, ce qui lui permettra de travailler.

Nous avons joint à cette lettre une sélection de photos illustrant nos actions et la vie dans les villages où nous intervenons.

La mousson a été très abondante et violente cette année (plus de 200 morts dans la Tamil Nadu).

Nous avons constaté, comme les années précédentes, une hausse de 15 à 20 % du coût des matériaux et des salaires. Les prix des denrées flambent : sucre, riz, farine, fruits et légumes, essence… Les premières années, nous utilisions 1 kg de vanille par an. Les prix augmentant, nous nous sommes contentés de 500 g, l’année dernière de 250 g. Cette année, les sachets sont de 100 g! Le safran est passé en quelques années de 1 à 6 euros le gramme. Nous apprenons à utiliser le Curcuma en remplacement, excellent pour la santé.

Cette année, nous avons eu une invasion de fourmis dans la maison. Elles sont minuscules et pénètrent partout, même à l’intérieur des bocaux avec couvercle bien fermé. La solution: tous les bocaux sont dans l’eau. Nous pulvérisons les murs, coins et recoins avec de l’eau savonneuse au savon de Marseille, très efficace pour les éloigner!
Nous avons également eu une invasion de termites. Une équipe de 8/10 personnes est restée pendant près de 3 semaines pour démolir toutes les boiseries, portes, fenêtres, injecter des produits nocifs dans les murs… « No problem » a répondu l’ingénieur lorsque nous nous sommes inquiétés de l’effet de ces produits nocifs sur les humains !!!

Pour l’année 2011/12, nous allons continuer toutes nos actions : constructions de huttes (plusieurs dossiers sont déjà en attente à TN Palayam), achats de bâches, couvertures, pour parer à l’urgence, aide directe aux familles de la rue.
Nous restons à votre écoute pour toutes suggestions et accueillons les bonnes volontés pour des actions ponctuelles. Nous vous remercions bien sincèrement de votre générosité.

A L’ABRI DE LA MOUSSON, association Loi 1901 N°0092003351
Chez Mme Jasset, 7 rue Nougarol, 09800 Castillon
montagnette@hotmail.com
wanakkam.mireille@yahoo.fr
tél. de avril à novembre: 05 61 96 74 57
trésorière : 05 61 66 46 08
site  : http://imousson.free.fr
blog : http://puducherry.canalblog.com

Partager cet article :