Menu Fermer

Catégorie : Madagascar

L’école FAV de Tamatave : La promotion 2018 récompensée

L’école de formation professionnelle FAV (Femme à Venir) de Tamatave vient d’achever une nouvelle année. La remise des diplômes aux jeunes filles de la promotion « Tolotra » a eu lieu en décembre 2018. Nous en sommes déjà à la 7ème promotion. La 8ème promotion fera sa rentrée le 7 janvier 2019. Que de chemin parcouru depuis cette demande de soutien transmise à la « Fondation Orange » le 5 août 2009. Une demande de soutien qui s’est concrétisée par un don de 20 000 € pour financer les travaux pour que la structure voit le jour fin 2011. L’inauguration de l’école a eu…

Sandrine devient infirmière

Sandrine vient d’obtenir son diplome d’infirmière, preuve de sa ténacité. Elle a passé avec succès sa soutenance de fin d’études d’ Infirmière ce matin du 09/11/2018, avec une moyenne de 18,8/20, Mention Très bien: BRAVO!! Après de longues années passées à la Maison Antoine,on l’avait accueillie au Campus étudiants en janvier 2017.  Jacques POULET référent Campus étudiants

Lettres de Manpionona à sa marraine

Lettres de Manpionona à sa marraine Françoise. Après 6 années passées au foyer Olombaovao, il est hébergé depuis octobre 2017 au Campus étudiants, où il vient d’entamer sa 2ème année en BTS BTP. Jacques POULET référent Campus

Ecole La Ruche / histoire

9 décembre 1989 :    Terre des Enfants est sollicitée par le pasteur RAKOTONIZAO Robert pour construire un établissement où seraient scolarisés les enfants pauvres du quartier Itaosy. Mai 1990 :                  Éliane Carrière et Suzanne Grand viennent visiter ce quartier, mais ne verront pas le pasteur, malade. La petite fille du pasteur et son mari André font déjà la classe aux enfants du quartier. Décembre 1990 – avril 91:       Visite par Suzanne Grand et Bernadette Noguier du futur terrain, rencontre avec le comité directeur, modification du plan de la construction prévue. 22 février 1991 :    Achat du terrain. Avril 1991 :     …

Ecole Antoine histoire

L’Ecole Antoine a vu le jour en 1994. Anciennement les locaux accueillaient le foyer Antoine. Suite au cyclone « Géralda » le foyer a été détruit presque complètement. Grâce à des aides et un don conséquent, Terre des Enfants a pu faire reconstruire le foyer en lui changeant sa vocation première pour celle d’école : l’école Antoine est née. Par ailleurs l’association a pu acquérir une très vieille maison (2 petites maisons en mauvais état, mais côte à côte) pour accueillir les enfants de l’ancien foyer détruit). C’est l’emplacement actuel de la Maison Antoine. En plus de l’éducation reçue, les enfants,  ainsi que le personnel…

Ecole « Femme à Venir »

L’historique En 2010 La Fondation Orange et Orange Solidarité Madagascar octroient à Terre des Enfants une subvention de 20 000 € pour créer l’école « Femme à venir » (FAV). Les locaux sont créés et la structure se met en place. A l’automne 2011, la première promotion de FAV fait sa rentrée. Le personnel Le personnel de FAV est recruté localement et se compose ainsi : Une directrice qui gère et anime un groupe de 2 formateurs (un pour la couture et un pour la cuisine) et de 3 vacataires (un pour la formation générale, un pour l’informatique et un pour la…

L’histoire du foyer Olombaovao

Le foyer Olom baovao  (l’Homme Nouveau) à Toamasina ( Tamatave) Madame Clémentine Rahelimalala en est le fondateur malgache. Grand officier de l’ordre national de Madagascar, elle crée, le 2 juin 1950, une association chrétienne pour l’action sociale « Olom Baovao » qui s’occupe des Orphelins et des Vieillards. Le siège social est à Antananarivo. Trois foyers d’accueil voient le jour : dans la capitale, à Fianarantsoa, et à Tamatave (à ce jour et depuis longtemps seul subsiste celui de Tamatave) Cet orphelinat recueille des enfants miséreux et le lieu d’accueil est faute de moyens insalubre: les enfants sont dans la…

L’histoire de la Maison Antoine

Une religieuse et un frère avaient initié le recueil des enfants dans une maison à louer leur servant de refuge. Terre des Enfants, sollicitée, a participé à la location de cette maison à qui il a fallu trouver un nom pour la déclarer aux autorités. C’est le nom de « St Antoine de Padoue », saint réputé pour faire retrouver les choses perdues, qui a été choisi. Ainsi ont commencé les adoptions dans ce foyer qui faisait retrouver une maison à ces enfants de la rue. Terre des Enfants, association laïque, a enlevé les termes « Saint et Padoue » pour ne garder que : foyer…